Younouss Omarjee et Sea Shepherd

Younous Omarjee pose avec Sea Shepherd et déclenche la colère des internautes

Younous Omarjee pose avec Sea Shepherd et déclenche la colère des internautes à La Réunion.

” je constate une nouvelle fois que la crise requin à la Réunion est embarrassante et je trouve inadmissible qu’un député européen surfe sur le sujet et fasse preuve d’une telle lâcheté… “

” Ils (Sea Shepherd) ont lancé et enflammé les clivages, en traitant la communauté de surf de connards, d’idiots, de honte… jouant sur les clichés de blonds, drogués, traîne-savates et autres. ils ont créer la “guerre” entre pro et anti-pêche des requins dangereux… ”

Younouss Omarjee et Sea Shepherd
Younouss Omarjee pose avec Sea Shepherd et declenche la colere des reunionnais.

Younous Omarjee, député Européen d’origine réunionnaise a déclenché la colère des internautes en affichant une photo où on peut le voir poser avec la présidente de Sea Shepherd France Lamya Essemlali sur les réseaux sociaux hier.

 

Engagé pour la cause animale, le député européen Younous Omarjee a reçu Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, afin de discuter de la protection de la vie marine dans l’océan indien.

Riche et amicale réunion de travail avec Lamya Essemlali Presidente de Sea Shepherd France. Nous avons fait un tour d’horizon assez large des combats menés pour la cause animale, des avancées comme des reculs et notamment pour la vie marine. Des questions qui renvoient toutes bien sûr aux outremers et plus particulièrement à l’Ocean Indien où Sea Shepherd est tres present. Je serai à leurs côtés pour les actions qui continueront d’être menées par l’organisation par Sea pour la protection des tortues à Mayotte et plus largement du lagon mahorais.

Younouss Omarjee avec Lamya Essemlali
Younouss Omarjee pose avec Lamya Essemlali.

La photo de Younous Omarjee avec la présidente de Sea Shepherd France fait polémique.

Ce texte est accompagné d’une photo publiée sur les réseaux sociaux où on peut le voir en train de poser avec Lamya Essemlali. Il n’en aura pas fallu plus pour déclencher une vague d’indignation de la part des internautes à La Réunion. Voici une sélection de commentaires qui ont fait suite à sa publication.

Monsieur le Député, quel est votre intérêt à vous affiché avec l’escrologie bling bling, qui se nourrit de nos drames, cautionne les propos haineux et racistes de ces adeptes à l’encontre des rénionnais et détruit durablement l’image de notre île, y compris à l’international ?  – Sébastien

Comment peut-on s’afficher avec des professionnels de la désinformation, qui passent leur temps à dénigrer les réunionnais et la Réunion ?  – Alexis

’’ Qu’on soit pour ou contre la pêche, des parents ont perdu un enfant dans d’atroces conditions. Comment peut-on s’afficher avec une association qui a profité de nos drames pour faire passer des idées subjectives via de fausses informations ?’’ – Stéphane

 

Avoir de la compassion pour les familles et amis des victimes et s’afficher avec cette ONG ! Honteux, irrespectueux ! Je n’ai pas d’autres mots. Attention à vos fréquentions si vous espérez rester crédible aux yeux de nous Réunionnais. – Laurent

Attention Mr Omarjee ! L’organisation que cette personne représente a insulté les Réunionnais et les victimes d’attaque de requin. L’unique but est de faire le buzz afin de créer du trafic sur le site internet de son organisation pour collecter de l’argent… c’est scandaleux. – Serge

Monsieur au regard des propos malveillants, diffamatoires tenus par cette association depuis 2011 sur la communauté du surf réunionnais, et des fausses informations diffusées sur la gestion du risque requin sous fond d’incitations à la haine envers la population réunionnaise, je trouve votre complaisance déplacée compte tenu de notre situation actuelle et sans aucun respect pour les personnes mutilées ou mortes. – Géraldine

Sea Shepherd la honte écologique ?

Au total ce sont déjà plus de 150 commentaires, à l’heure où nous écrivons, qui ont suivi sa publication et dont la majorité ne sont pas en faveur du député européen. Ils lui reprochent tous de s’afficher avec Sea Shepherd, une association représentée localement par Jean-Bernard Galvès, qui s’oppose depuis 2011 à toute pêche préventive à La Réunion.

’’ le plus grand risque pour un surfeur c’est d’être confondu avec un connard ’’

 

Sea Shepherd est principalement accusé de ne pas respecter les victimes et de dénigrer les réunionnais. Ils se sont illustrés dès 2011 en publiant une affiche très controversée titrant ” le plus grand risque pour un surfeur c’est d’être confondu avec un connard ” juste après une attaque survenue sur un bodyboarder. Une affiche qui sera retirée de Facebook car considérée comme attaquant un individu ou un groupe et enfreignant les conditions générales d’utilisation.

A lire : Sea Shepherd la honte écologique – les jeunes sentinelles de la mer

 

Cela n’a pas empêché un internaute de le signaler au député européen Younous Omarjee en réponse à la publication de sa photo accompagné du commentaire suivant : Le lendemain de la mort d’un bodyboarder Réunionnais cette ONG publiait cette affiche immonde ! Je pense que les familles et amis des victimes apprécierons votre compassion en vous affichant auprès de cette ONG, vous cautionnez leur affiche ?

 

Sea Shepherd surfeur est un connard
Une campagne de Sea Shepherd traitant les surfeurs de “connard” a été censurée par les réseaux sociaux.

Sea Shepherd responsable de l’embrasement de la crise requin…

Sur un fil de discussion Vincent est très bavard sur le sujet et n’hésite pas à dénoncer les dérives écologiques de Sea Shepherd et ses conséquences dans la crise requin.

« Ils sont en très grande parti responsables de l’embrasement de la crise requin, étant à l’origine de prises de positions très violentes. Ils ont lancé et enflammé les clivages, en traitant la communauté de surf de connards, d’idiots, de honte… jouant sur les clichés de blonds, drogués, traîne-savates et autres. ils ont créé la “guerre” entre pro et anti-pêche des requins dangereux.

Là où les échanges et la discussion avec les personnes concernées auraient pu nourrir un débat très complexe, où beaucoup d’idées sont au final partagées, ils ont choisi la stigmatisation et joué sur la montée de la haine. Allant jusqu’à freiner les décisions de la part de l’état en menaçant de procès, lançant des pétitions internationales et appelant au boycotte de l’île de la Réunion.

’’ En l’espace de quelques mois, ce sont surfeurs et autres amoureux de la mer qui se sont retrouvés catalogués : destructeurs de la nature coupant court à toutes possibilité de dépassionner le débat et pulvérisant de fait toute possibilité de dialogue. ’’

 

Choisissant de ranger une communauté dans le camps de monstres à réduire au silence, là où pourtant on retrouvait des passionnés de l’océan partageant de nombreuses idées et positions sur la protection de leur environnement et de l’océan… (pour certains membres et fans de Sea Shepherd ou Greenpeace, qui en dénonçant et alertant sur un grave problème environnemental avec l’arrivée de ces requins sur le littoral ouest se sont retrouvés insultés et désignés coupables de crime contre les requins par cette ONG).

En l’espace de quelques mois, ce sont surfeurs et autres amoureux de la mer qui se sont retrouvés catalogués : destructeurs de la nature coupant court à toutes possibilité de dépassionner le débat et pulvérisant de fait toute possibilité de dialogue. La haine engendrant la haine, le conflit s’est alimenté de leur fiel, usant de désinformation en jetant toujours et encore plus d’huile sur le feu. Alimentant les médias en tribune et procès d’intention, ils ont transformé les usagers de la mer en bête noire.

Ils ont au final enfoncé durablement l’ile dans la crise requin.

Voilà en gros leur travail ici… au lieu de médiation et de discussion ils ont foutu le feu sans la moindre connaissance du sujet, je n’oublierai jamais la lettre de Lamya expliquant que ici, si on se fait bouffer tout d’un coup par des requins c’est parce qu’ils nous prennent pour des otaries… traduisant une profonde méconnaissance de toute l’île et son environnement ! »

De tout cela est né le fameux : Never forgive, never forget… ”

Une dérive écologique déjà dénoncée par la présidente de Shark Angels France.

Cette dérive écologique la présidente de Shark Angels France, Florentine Leloup l’avait déjà dénoncé en 2013. Dans un article paru dans le Quotidien de La Réunion le 12 novembre 2013, elle va même jusqu’à parler de “manipulation malsaine”.

Florentine Leloup de Shark Angels France
Florentine Leloup, présidente de Shark Angels France dénonce les excès idéologique dans la crise requin.

 

« Ce désastre est aussi le résultat de l’action d’associations écologistes qui ont négligé les rencontres avec leurs opposants. À force d’insultes ou de critiques violentes, elles ont créé un sentiment de rejet vis à vis du requin. Pourtant elles auraient pu peser vers solutions et consensus, et ne pas faire le jeu des réappropriations politiques.
Est-ce cela représenter l’écologie aujourd’hui ? Mépriser les usagers des milieux que nous devons préserver ? Je ne signe pas. » écrit-elle dans un autre courrier adressé aux médias en ligne que vous pouvez retrouver en intégralité ici : Requins comment l’écologie peut desservir sa propre cause-Florentine Leloup.

La politique de la censure ?

Quelques heures après avoir posté sa publication des internautes ont commencé à se plaindre d’être bloqués. Ils affirment ne plus pouvoir commenter sur la publication du député européen qu’il accusent de censure. Ils n’ont pas hésité à le faire savoir publiquement, comme Lara et Valérie qui ont affiché ces messages sur leur profil en public.

 

Younouss Omarjee censure

Younouss Omarjee censure
Les internautes se sont plaints d’être censuré par le député Younouss Omarjee.

 

Ou encore Ludovic qui affirme avoir été bloqué par le député Younouss Omarjee après avoir commenté “sans injures ni invectives”.

Younouss Omarjee censure

D’autres comme Laurent et Mickaël indiquent simplement avoir été bloqués sans plus de précision.

Younouss Omarjee censure

Cela n’a pas échappé à l’association Océan Prévention Réunion qui l’a mentionné sur sa page et en a profité pour interpeller le député sur les sacrifices d’animaux :
” Vous êtes très nombreux à subir une censure sur la page du député européen réunionnais Younous Omarjee, qui s’est affiché avec la présidente d’une organisation qui a fait beaucoup de mal à l’île de la Réunion dans le cadre de la crise requin.
La censure est totalement légitime quand il s’agit d’insultes ou de menaces, mais parfois de simples éléments factuels ou contradictions suffisent à vous exclure de sa publication
Ce haut représentant local ne cache pas sa grande sensibilité pour le sort des animaux, mais qu’en est-il pour celui des humains ?
Des Mahorais qui vivent une situation dramatique ou encore de ses compatriotes réunionnais qui subissent de plein fouet la crise requin ?
Nous aimerions également bien savoir quel est son positionnement sur les sacrifices d’animaux rituels qui font parti intégrante des traditions de la communauté musulmane à laquelle il appartient

La réponse du député européen…

Suite à ces critiques le député européen a quand même pris le temps de répondre : “Nous n’allons pas trouver ici sur ma page facebook les solutions jusqu’ici introuvables a la crise requin a la Reunion. Je vous souhaite a tousune bonne soiree

Yonouss Omarjee sur la crise requin
La réponse de Younouss Omarjee sur la crise requin.

Considérant que Sea Shepherd a considérablement contribué à l’enlisement de la crise requin à La Réunion, il aurait été étonnant de voir une proposition de solution sur le mur du député. En 7 ans de crise, Sea Shepherd n’a d’ailleurs jamais rien proposé si ce n’est l’acceptation de la dévoration inconditionnelle par les réunionnais.

Le voilà parti avec Sea Shepherd pour défendre les tortues à Mayotte. Nous souhaitons bien du courage à nos amis mahorais s’ils doivent subir la même stigmatisation et le même dénigrement que les réunionnais au nom de la radicalisation écologique à la sauce Sea Shepherdienne.

Rokin La Kour

 


Vous pouvez retrouver la publication du député Younous Omarjee ci dessous.

Et le commentaire de Lara :


A lire :

2 réflexions sur « Younous Omarjee pose avec Sea Shepherd et déclenche la colère des internautes »

  1. J’ai été bloqué et mon commentaire supprimé après avoir demandé si Mr Omarjee cautionnait que sur les pages sea Shepherd, que certains followers traitaient les réunionnais de consanguins, d’attardés insulaires et autres noms d’oiseaux… Sans modérer les commentaires haineux et racistes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *