Jean-Luc Poudroux député s'est engagé à s'occuper de la crise requin à La Réunion

Jean-Luc Poudroux: La Crise requin, la Réserve Marine je m’engage à m’en occuper sérieusement

Au soir de sa victoire des législatives Jean-Luc Poudroux, nouvellement député, s’est adressé à Jean-François Nativel et s’est engagé à s’occuper sérieusement de la crise requin pour pouvoir « retrouver notre patrimoine ». « Le problème de la crise requin, la Réserve Marine je prends l’engagement de m’en occuper sérieusement », a t’il déclaré. Le secrétaire général d’OPR avait offert son soutien à Jean-Luc Poudroux dans le deuxième tour des élections législatives de 2018 face à Pierrick Robert.


Le problème de la crise requin, la Réserve Marine je prends l'engagement de m'en occuper sérieusement. Pour qu'on retrouve notre mer, qu'on retrouve notre patrimoine, qu'on puisse avoir des activités, qu'on puisse créer des emplois. On a un patrimoine qui est riche. Je prends l'engagement de m'en occuper sérieusement.

C’est dans son QG de campagne que Jean-Luc Poudroux, nouveau député de La Réunion, s’est adressé à ses militants et a tenu à remercier particulièrement Jean-François Nativel qui lui a apporté son soutien pour le deuxième tour. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux on le voit s’adresser à Jean-François Nativel et lui faire la promesse de « s’occuper de la crise requin et de la Réserve Marine ».

Lien direct vers la vidéo.

 

Jean-Luc Poudroux: La Crise requin, La Réserve Marine je m’engage à m’en occuper sérieusement

Jean-Luc Poudroux: La Crise requin, La Réserve Marine je m’engage à m’en occuper sérieusement

 

A lire aussi: Témoignage d’un Réunionnais attaqué par un requin dans le lagon

 


Mise à jour mardi 29 janvier 2019

Jean-Luc Poudroux interpelle la ministre Annick Girardin à l’Assemblée nationale

Lors de la séance de questions au gouvernement, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer était interpellée par le député Jean-Luc Poudroux sur la question de la crise requin que ce dernier qualifiait de « calamiteuse ».

Nos plages historiques se sont transformées en véritables parcs à requins (...) Aucune réforme en profondeur de cette Réserve marine n’est prévue jusqu’à présent

« Force est de constater que rien n’a changé ou si peu. Cela fera bientôt 8 ans que l’île est privée de son littoral. Très exactement 2013 jours que les Réunionnaises et Réunionnais subissent les conséquences d’une gestion calamiteuse de cette crise. l’État protège ses citoyens îliens en interdisant purement et simplement l’accès à une très grande majorité du littoral pour ne pas dire à sa quasi totalité. »

La Réserve Marine de La Réunion pointée du doigt par le député

« Nos plages historiques se sont transformées en véritables parcs à requins. La réserve marine protège les prédateurs, les requins-bouledogues et tigres qui ont à 25 reprises depuis 2011 attaqué, tué, ou mutilé […] Aucune réforme en profondeur de cette Réserve marine n’est prévue jusqu’à présent que ce soit une révision de sa réglementation ou sa délocalisation à l’extérieur de la zone balnéaire », déplore-t-il.

Jean François Nativel choisit Jean Luc Poudroux

Photo Imaz Press Réunion

 

La réponse de la ministre Annick Girardin

 

Des finances de l’Etat doublées

« Le niveau de risque a diminué parce que le Gouvernement et les Collectivités ont agi avec un plan d’action 2018-2021 pour les activités nautiques. L’État a doublé ses financements pour les porter à 2 millions d’euros. » Mesure annoncé fin 2017 lors d’une visite à La Réunion.

« Et puis également la mise en place de dispositifs de surveillance et d’alerte : nouvelles zones surveillées co-financées avec les Collectivités concernées car il est normal de rendre la mer aux Réunionnais et aux jeunes qui eux aussi ont ce souhaiter de participer aux activités nautiques », poursuit la ministre des Outre-mer.

Reconduction de l’arrêté d’interdiction de baignade en 2019

La ministre a conclu sur « l’arrêté préfectoral interdisant les activités de baignade (qui) sera reconduit en février 2019. »

 


La réaction de Jean-Luc Poudroux à la fin de non recevoir de la ministres des Outremer

 

« On ne nous entend pas »

« Encore une fois, on ne nous entend pas. Quand j’étais maire, les limites de la Réserve faisaient déjà débat. J’aurais aimé entendre que le périmètre de la réserve allait bouger ou que l’interdiction de la commercialisation de requin seraient levés. Ce n’est pas le cas »

Jean-Luc Poudroux a promis de continuer le combat.

 

Courrier de Jean-Luc Poudroux en intégralité
Je suis intervenu hier à l’Assemblée Nationale pour interpeller le Gouvernement, Madame La Ministre des Outre-mer en particulier, sur les conséquences dramatiques de la « crise requin » à La Réunion.

Au vu de l’actualité, notamment du mouvement des Gilets Jaunes, que je soutiens sans mesure dans sa forme pacifique et citoyenne, il pourrait être considéré que tout a été dit; que tous ont été écoutés; que tout aurait été envisagé… et surtout que cela n’est pas au cœur de l’actualité.

Je suis indigné et consterné face à de tels propos ou commentaires ! Chaque vie perdue, chaque vie détruite, chaque personne atteinte dans son intégrité physique et morale ne mérite-t-elle pas que des solutions pérennes soient mises en œuvre !

Des centaines d’emmplois détruits

Les centaines d’emplois détruits, les dizaines d’entreprises fermées, le manque à gagner de plusieurs millions d’euros depuis toutes ces années ? N’est-ce pas cela aussi qui doit être défendu ?

Je pense très sincèrement et, avec conviction, que la crise requin est au cœur de l’actualité. Et doit le rester tant que des réponses sérieuses, à la hauteur des enjeux humains économiques et sociaux ne sont pas proposées aux Réunionnaises et Réunionnais.

Une île privée de son littoral

Car, force est de constater que rien n’a changé; ou si peu depuis 8 ans.

Une île est privée de son littoral; 2013 jours que L’État nous dit protéger les Réunionnaises et Réunionnais en leur interdisant purement et simplement l’accès à la très grande majorité du littoral, pour ne pas dire à sa quasi-totalité. 2013 jours que l’interdiction provisoire est reconduite !

Des mesures insuffisantes

Je le dis: ces mesures sont plus qu’insuffisantes. Elles sont inefficaces et dangereuses. Malheureusement l’actualité nous le démontre encore !

Aucune des solutions pertinentes et pérennes, des acteurs associatifs notamment, n’a été étudiée ou débattue.

Ne pas écouter les acteurs locaux, les alertes maintes fois lancées; ignorer leurs propositions fait naître un sentiment aigu d’injustice dans la population, exacerbe les rancœurs, alimente les extrêmes.

Il est impératif d’agir !

Jean-Luc Poudroux
Député de La Réunion

 


*Les photos peuvent être soumises à des droits d’auteur