Rodophe Arrieguy survivant d'une attaque de requin à La Réunion

Rodophe, survivant d’une attaque de requin à La Réunion

Rodophe, survivant d’une attaque de requin à La Réunion

22 juillet 2015 : Rodolphe Arrieguy est victime d’une attaque mutilante de requin à La Réunion. Amputé du bras droit, séparé de sa famille il finit à la rue… Véritable battant il remonte la pente et nous offre une belle leçon de courage.
Retour sur le drame qui a touché cet homme et son parcours depuis 3 ans.

Rodophe Arrieguy survivant d'une attaque de requin à La Réunion
Rodolphe Arrieguy victime d’une attaque mutilante de requin à La Réunion.

J’ai vu la mort en face, j’ai cru que j’allais mourir.

Il est 12h30 quand Rodolphe est attaqué par un requin sur le spot de la Gauche à Saint-Leu. «Il n’y a pas de grosses vagues. Des vagues de 1m / 1m20». Le père de famille n’a rien vu venir. Le squale a surgi des profondeurs. « Tout s’est joué en l’espace d’un millième de seconde. Il m’a désarçonné de la planche. C’est à ce moment-là que j’ai vu la tête du requin… Et mon bras dans sa mâchoire. » Rodolphe prend sa respiration. « Là, tu vois la mort en face». Rodolphe confiera au Journal Télévisé que «c’était une image de terreur».
Il réussit à repousser le requin à coups de pieds et à regagner la plage où un ami surfeur lui fera un garrot.

A Lire : Saint-Gilles : un requin tigre pêché près de Roches Noires

 

Transporté à l’hôpital les médecins ne pourront pas sauver son membre. “Amputé du bras droit, Rodolphe suit des séances de kinésithérapie presque quotidiennement. A cela s’ajoute des consultations chez des spécialistes de la douleur. «La douleur est présente tout le temps parce qu’il y a le bras fantôme qui est présent comme si je sentais ma main. Il y a encore le message électrique du cerveau qui est là pour essayer de commander la main et on sait qu’on va vivre avec pour toujours».

La descente en enfer.

Rodolphe n’a pas perdu qu’un bras ce jour là. Suite à cette attaque sa vie a basculé. Il perd d’abord son emploi. Jardinier, il ne plus exercer son métier et n’a plus de rentrée d’argent. Séparé de sa femme et ses enfants il se retrouve ensuite sans domicile à la rue.

«J’ai l’impression que ma vie a complètement sombré. Je me suis séparé de ma femme et de mes enfants. Et c’est surtout se retrouver à la rue avec cette angoisse permanente de me demander comment je vais pouvoir avancer socialement et médicalement. J’ai un sac et un duvet, j’essaie de me débrouiller. Je vais chez des amis qui veulent bien me loger, ça m’est arrivé quelques fois aussi de dormir dehors.»

 

Rodolphe Arrieguy est à la rue.
Rodolphe Arrieguy se retrouve à la rue après son attaque de requin.

Le bout du tunnel.

Rodolphe est un battant et malgré le drame qui l’a touché, il ne se lamente pas sur son sort et envisage pleins de projets, comme celui de se remettre au sport et de participer aux championnats handisport. «J’ai suivi ma passion pendant 30 ans, je n’ai pas de regret» déclare t’il.
«On ne s’attend pas à tomber sur un animal dangereux comme ça. Après il y a toute la vie qui bascule derrière pour moi. Il y a espoir que je puisse continuer ma carrière de Handisurfeur, mais pour ça il me faut les moyens d’y arriver.»

Rodolphe fait une demande de logement social à la mairie. Il finit par obtenir un T2 qui lui permet de recevoir ses enfants et de retrouver une vie sociale. Il réapprend les gestes basiques de la vie quotidienne comme laver une poêle avec un seul bras. Un geste évident pour nous mais qui devient vite difficile quand on est amputé d’un membre.

Rodolphe fait la vaisselle
Faire la vaisselle avec un seul bras n’est pas évident.

La communauté surf se mobilise.

Il a maintenant un toit au dessus de sa tête mais il doit se reconstruire. Loin de baisser les bras Rodolphe veut se remettre au sport. Pas facile quand on a tout perdu.
«C’est très dur. Quand tu fais 4 heures ou 5 heures de sport par jour on voit bien que le cerveau est habitué à un certain bien-être. Quand on arrête il y a la nervosité, des angoisses.»
C’est important pour son bien être mais pour cela il lui faut du matériel et surtout une prothèse qui lui permettra de reprendre une activité.

La cagnotte “le bras lé la” est lancée et permet de récolter 457€.  Il s’est battu pendant 3 ans pour obtenir une nouvelle prothèse. Il est parti il y a peu en métropole afin de se la faire installer.

Sur les réseaux sociaux la communauté surf se mobilise pour fournir à Rodolphe de quoi se remettre à l’eau. Un appel aux dons est lancé et relayé entre amis et connaissances. Il obtient son équipement juste avant de partir récupérer sa nouvelle prothèse.

On ne peut qu’être admiratif du courage et de la détermination de Rodolphe qui a tout perdu suite à cette attaque et qui a su se battre pour se reconstruire. Aujourd’hui il est régulièrement courtisé par des médias et des sociétés qui aimeraient utiliser son histoire.

 

Sources :

Les images peuvent être protégées par des droits d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *